L’maternité du Chili juste la remède habitant, de la racine à la agonie

Osorno, Chili (Associated Press) – Ballant le service revers son leader poupon le paye terminal, Lucia Hernandez-Romian a dansé alentour de sa siège d’maternité pendeloque que son compagnon jouait du tam-tam Coltron.

Sézig a refusé de ingérer des analgésiques du spécifique de l’maternité dans se entreprendre agglomérer et briquer l’encrassé à la exercice de son coordonnateur formateur, qui a sentencieusement assaini l’front remplaçant la marotte mapuche.

“C’est devenu mon adroit reculé”, a direct Hernandez.

Le mieux abondant maternité révélé de la ordinaire d’Osorno, au sud du Chili, fossé de nouvelles façons d’mêler ces ouvrages de thérapie de tempérament indigènes et d’singulières. Il y a une carrée d’catégorie seule revers des images originales sur les murs et le lit, des modèles dans que les médecins approuvent les remèdes à ammoniaque de plantes de guérisseurs traditionnels de importance et des protocoles de “gentille agonie” revers des croyances spirituelles à l’jugement.

Les efforts de l’maternité soulignent la bien-fondé des ouvrages culturelles à une temps où les noyaux autochtones du Chili – en spécifique le mieux abondant d’imprégné eux, les Mapuche – se battent dans les libertés et les réparations revers une netteté sinon patron. Le pays se prépare à voter sur une nouvelle constitution le mois prochain.

Cependant ils rétablissent quand une composante morale indispensable des thérapie de tempérament, remplaçant les professionnels de la tempérament et les patients de l’maternité de la ammoniaque de San Jose de Osorno.

Cristina Muñoz, une matrone publique qui a lancé de authentiques protocoles d’catégorie que les femmes enceintes autochtones peuvent particulariser, serait une baptême chez le contrée.

Cristina Aaron, la patiente qui a hébraïque Muñoz dans la baptême coup il y a mieux de dix ans, est devenue coordinatrice formatrice revers Hernandez et 20 singulières femmes de la gestation à la clinique pressée.

“La racine est un événement d’persévérance morale dans la égérie, l’poupon et la collectivité”, a direct Aaron.

Sézig espérait allouer racine à sa dame à la razzia revers une matrone consacrée. Cependant la loi chilienne contrainte les professionnels de la tempérament à confesser en faculté du proportion partisan de mortalité nourricerie chez le passé.

Avec Aaron s’est piquant inspiration l’maternité d’Osorno et a négocié revers Muñoz les occurrence de la racine, y conçu appartenir joint d’une personne traditionnelle revers les ouvrages mapuche et ingérer son cotylédon dans une foire d’ensevelissement chez ses terres ancestrales.

Le flot mapuche considère le cotylédon pardon médiateur d’une âme lorgnon dans le amour. Son inhumation, régulièrement revers un manivelle planté sur le sur ce point dans acculer pardon le ferait un nourrisson, est censé animer un parenté à vie imprégné les nourrissons et les éléments naturels de à eux terres familiales.

“C’est une sujet extraordinairement beau et extraordinairement révolté”, a direct Allen Culliban, lequel le cotylédon du fiston a été placé sur les rives d’une torrent attenant de la immeuble de sa mémère paternelle. “Il ne se sentira pas détaché de sa vertueux.”

Culiban avait 17 ans lorsqu’elle-même est née chez la carrée d’catégorie interculturelle d’Osorno, revers une paru du sol au extremum sur triade murs de sablon rocheuse qui abrite le grand-papa Huentilao, un jugement paternel aimé par les Mapuche Huilichi, le massé habitant de la province.

Culliban a direct que la matrone Irma Roh, ensuite âgée de 85 ans, qui n’rencontrait en aucun cas piste à l’maternité, avait été notoire à empocher le amour “sinon gants ni singulières objets imposés” et à le frotter conventionnellement.

“Quelques-uns reviendrons à imposer survenir revers des personnalités qui connaissent à eux bisaïeuls”, a direct Culliban. “Même à nous créer d’confesser a été dominante. Quelques-uns redevons entamer à la dételer.”

La loi chilienne contrainte désormais les cliniques à allouer des placentas aux mères si elles-mêmes le demandent. Au cours d’une décennie, il a également imposé un patronage multiculturel dans des lieux à forte population autochtone.. Angelica Levican, qui est dirigeant des rendus autochtones revers l’maternité depuis 2016, a direct que les résidents mapuche représentaient un arbitre de la communauté d’Osorno et huit sur dix chez la lieu adjacente de San Juan de la Costa.

“Les thérapie de tempérament autochtones ont éternellement été là. Après un dissemblable recette est apparu rayer à nous recette. À nous visée est qu’ils se complètent.”

Juxtaposer aux quelques bonshommes de médicaments n’est pas serviable. De varié Autochtones considèrent les cliniques publics pardon une dissemblable collège gouvernementale qui discrimine à eux croyances.

Jose Quidel Lincolio, dirigeant du Noyau d’opérations sur les thérapie de tempérament mapuche à Temuco, une dissemblable ordinaire du sud revers une importante communauté habitant, a direct que la remède mapuche, qui est basée sur la immatérialité, est quand différente de la initiation des médecins.

Les guérisseurs mapuche cherchent à se connecter avec l’âme du patient Vers dévêtir les “racines biologiques, sociales, intellectuels et spirituelles d’un aléa” qui se lumineux pardon une attaque, a subsidiaire Quidel.

“Ceci pourrait appartenir une dissemblable vie antérieure, un mal qui vous-même a été incident ou un perdu de contact de soi qui nous-même incident excéder sur à nous utopie du monde”, a-t-il direct.

Cependant les médecins et les guérisseurs traditionnels disent qu’ils peuvent se adjoindre vice versa en obligé que quelque versé ne connaît qu’une part de ce qui est passable, en spécifique lorsqu’il s’agit de exposer au prix de de nouvelles maladies pardon le COVID-19.

“On comprend que détenir le école doit appartenir équivalent aux croyances”, a direct le Dr Cristobal Oyarzon, rhumatologue et coordonnateur de la remède intime à l’maternité d’Osorno. “Un malade qui jouit de la béatitude contenue a de meilleures chances de recouvrement.”

Cela est effilé à engendrer chez un situation désert et assèche chez un maternité, spécialement en vieillesse d’corruption. Cristóbal Trimigual Lemoy, un dentiste de San Juan de la Costa qui a longuement collaboré revers l’maternité d’Osorno, a direct que les guérisseurs mapuche continuaient de prosterner et «d’patronner platoniquement» les patients de ailleurs.

“Vers nous-même, c’est boîtier… dans que les patients puissent ressources l’persévérance lequel ils ont famine”, a-t-il direct.

Les amas de la maison ont quand afflué inspiration l’reculé de dédicace de l’maternité – un pourtour contenance de gamins popularité sacrés et de canneliers revers un fourneau attenant du parc – dans une foire de agonie, a direct Levecan.

Les patients inscrits et les patients accordé considérés pardon autochtones – une norme de 50 personnalités par ouverture – sont accueillis et accompagnés par Erica Enalive, agitatrice formatrice de l’maternité, aussi qu’ils ne se sentent pas très seuls.

Également elle-même rencontrait adolescente, elle-même a emmené son constructeur âgé à l’maternité, les médecins à eux ont prou formel et “le école et l’âme ont été séparés”.

À présent, a direct Enalve, les médecins peuvent distinguer l’empressement revers lésine les patients accueillent l’montée d’une désignation de rebouteux conformiste, et ceci contribue à redoubler la importance kolkhoze.

La importance pourrait se huer chez la marque du traumatologue sur un lunko endurant – une infusion lequel la concordat exacte est énigmatique par les thérapeutes – ou chez l’maïeuticien permettant à une personne en service de battre un munulongko, un coiffure censé la cuirasser.

Les vêtements culturels font sujet du devis d’vêtement que Muñoz a sophistiqué il y a cinq ans, que les femmes enceintes peuvent bouleverser. Sézig espère que d’singulières prendront détachement de cette prime – toutefois alentour 20 des 1 500 natalité de l’maternité quelque cycle sont multiculturelles.

« Les femmes autochtones sont doublement timides et discriminées étant donné qu’elles-mêmes sont des femmes, autochtones, pauvres et rurales », a direct Muñoz. “Quelques-uns lui disons que votre école est la baptême coin lequel vous-même récupérez.”

La récupération des ouvrages ancestrales est ce qui a poussé Angela Quintana Ogaban à confesser occasionnellement de son amour – Namunkura, ou “pas sigisbée” à Mapudungun – chez une carrée d’catégorie seule, pendant que des proches jouaient d’outillage de microsillon traditionnels.

“J’ai pu le entreprendre pardon mes bisaïeuls l’ont incident”, a-t-elle direct. “En tenant Jubilé pendeloque que nous-même attendions le dépense partisan de la maison, je me suis sentie intense ensuite que j’accueillais mon amour.”

___

La couvre-lit soeur d’Associated Press est intense par une rapprochement d’Associated Press revers The Conférence US, financée par Lilly Endowment Inc. L’AP est singulier dirigeant de ce intime.

Rassembler la colloque

Les conversations sont les opinions de nos lecteurs et sont sujettes à menstruel de activité. La protagoniste ne décerné pas ces vues.

Leave a Comment