L’instruction a connu une accentuation “ écrasant ” du foule d’adolescents se rendant aux urgences verso des pensées suicidaires

Relevé de l’publiciste: Si toi-même ou quelqu’un que toi-même connaissez avez des pensées suicidaires ou des problèmes de personnalité mentale, veuillez bramer le 988 Sabordage and Crisis Lifeline, ou visitez la hotline site Web.



CNN

Il y a eu une accentuation impérissable du foule d’adolescents vus aux urgences verso des pensées suicidaires, accompagnant une dépêche instruction – et l’accentuation a apparu précocement même la épidémie de Covid-19, qui a civil Demande élevée standard Prescriptions intellectuels avec adolescents.

Les déguisement de l’empoisonnement ont attiré regain d’intérêt annihilation pendant les gamins et les jeunes adolescents. En juin, l’gouverne Biden a décrit la dépêche accentuation des marge de mélancolie, d’effroi et de pensées suicidaires pendant les adolescents identique Une crise de santé mentale sans précédent. ”

L’instruction, publiée lundi là-dedans le Mémoires of Pediatrics, a apposé des occasion provenant d’asiles de l’Illinois. Les chercheurs ont considéré le foule d’adolescents âgés de 5 à 19 ans qui ont demandé de l’collègue avec se supprimer là-dedans les tâches d’obligation dans janvier 2016 et juin 2021.

Au élégance de cette alternance, il y a eu 81 051 visites aux urgences par des jeunes Codé avec les idées suicidaires. Grossièrement un peloton de ces visites se transforment en séjours à l’infirmerie.

L’instruction a connu que les visites aux urgences verso des pensées suicidaires ont augmenté de 59% de 2016-2017 à 2019-21. Il y a eu une accentuation espionne des cas où les idées suicidaires incarnaient le audit grave, flâneur de 34,6 % à 44,3 %.

Les hospitalisations avec pensées suicidaires ont augmenté de 57 % dans l’arrière-saison 2019 et l’arrière-saison 2020.

“Ceci conférence franchement combien les problèmes de personnalité mentale incarnaient franchement un embarras précocement la épidémie. Je veux attestation, nous-même avons vu cette accentuation massive de [emergency department] “Les visites d’adolescents de entiers âges, carrément, en 2019, c’est extraordinairement dévorant”, a spontané la co-auteure de l’instruction, la Dre Audrey Breuer, docteur traitant en pédiatrie avant-première avance et en médication primaires à l’infirmerie avec adolescents Ann & Néné H. Lurie de Chicago. . “Nous-même avons vu avec d’adolescents que d’moeurs, étant donné que… nous-même ne pensions pas forcément que nous-même aurions des problèmes d’idées suicidaires. Nous-même avons vu un nouveau-né de 5 ans.”

“Les aviser se arranger aux urgences de personnalité mentale ou avec des visites liées au annihilation est vivement dévorant.”

Brewer pense que les chiffres réels sont virtuellement à foison avec élevés que ceux-là trouvés par l’instruction, car entiers les adolescents riche des pensées suicidaires ne vont pas aux urgences.

Les experts disent que ce n’est pas un embarras buté à un race.

Nicholas Holmes, vice-président grave et administrateur de l’ferme du Rady Children’s Hospital de San Diego, a spontané que l’accentuation du foule d’adolescents cherchant de l’collègue là-dedans son sagesse de personnalité existait “profonde”.

a spontané Holmes, qui n’existait pas impliqué là-dedans les recherches de la dépêche vérification.

Il a dit que Radhi, le avec noble infirmerie avec adolescents de la côte couchant, a de la possibilité d’bien une cohérence psychiatrique avec adolescents et gamins.

Verso privilégier mieux de ces adolescents, le sagesse ouvert Holmes travaille verso les tâches de personnalité et sociaux du vacherin avec privilégier à mouvoir un campus de personnalité mentale et gestuelle axé sur la pédiatrie. Il doublera la rasé de l’cohérence de personnalité gestuelle des patients hospitalisés de Rady et renforcera les tâches avec les adolescents qui ont pauvreté d’un rétribution néanmoins qui n’ont pas pauvreté d’existence hospitalisés.

D’méconnaissables lieux aux Comptes-Unis n’ont pas cette possibilité. Il y a une besoin nationale là-dedans la souche des adolescents qui ont pauvreté d’collègue en personnalité mentale, Des études ont montré. 2020 Enquête fédérale Il a évident que le foule d’établissements de rétribution bourgeois avec adolescents existait aide de 30 % à ce qu’il existait en 2012.

Le disparition de médication s’est escorté d’une accentuation vive de la prévalence des problèmes de personnalité mentale pouvant agissant au annihilation. En 2019, 1 élève du événementiel sur 3 et la demi de toutes les étudiantes ont spontané des sentiments persistants de déchirement et de chagrin, moyennant 40 % en 2009. Il y avait 36% d’augmentation pendant les élèves qui ont spontané bien des idées suicidaires, accompagnant Centres américains de contrôle et de prévention des maladies.

La dépêche instruction ne peut pas décider pleinement conséquemment aussi de jeunes vont à l’infirmerie verso des pensées suicidaires, néanmoins Breuer pense que ceci peut existence une amalgame de facteurs.

Elle-même a dit que de divers adolescents qui ont été hospitalisés avec des pensées suicidaires ont d’méconnaissables problèmes intellectuels pareils que l’effroi, la mélancolie et la pharmacomanie.

Les adolescents réagissent aussi aux traumatismes là-dedans à elles vie et aux impacts sociaux sur à elles personnalité pareils que la sécheresse, les traumatismes historiques, la exclusion, les problèmes à l’pension, la cyberintimidation, le tension causé par les médias sociaux, pourquoi que le disparition d’apparition aux conseils et aux traitements.

Brewer a spontané que les adultes peuvent aider lorsqu’un nouveau-né envisage de se supprimer. Elle-même conseille aux soignants de étudier les problèmes à l’pension ou dans amis et de gardienner un nouveau-né qui s’isole ou qui conférence des signaux d’effroi ou d’inimitié avec que d’moeurs.

“Ils peuvent endoctriner ou bien du mal à reposer. L’désir, le ploiement et l’enfermement sont de nombreuses choses duquel nous-même pensons fréquemment”, a spontané Breuer.

Il ne document en aucun cas de mal de compulser à votre pédiatre de l’collègue sur la manière d’privilégier un nouveau-né en complexité.

“Il est notable que les parents se sentent capables de s’poser et d’auditionner à eux adolescents et de à elles cancaner. Essayez franchement de toi-même joindre et de autoriser ce qui se achevé verso eux et aidez à soutenir des constats positives”, a spontané Brewer.

Elle-même a dit qu’sézigue espère que les médication de personnalité mentale deviendront moins stigmatisants et avec accessibles aux adolescents.

“Nous-même redevons franchement enjoliver mieux une manoeuvre avec privilégier à affirmer toutes les numéraire de disparates manières et franchement nous-même condenser sur quelques de ces traumatismes et impacts sur la personnalité sociale”, a spontané Brewer. “Nous-même redevons nous-même avancer que avec d’adolescents ont des lieux sûrs avec élever et s’éclore.”

Leave a Comment