Les écoles augmentent les coût devant le inconnue semestre

Certaines écoles à défaut le race ont augmenté les coût quoique les signaux du gouverne à assurer les structures de coût du neuf semestre, a mis en allant le Daily Monitor.

Les écoles, dans la grand nombre privées, affirment que cette aggravation répondra à la enchérissement démesuré des distinction des victuailles alimentaires et hétérogènes produits de échafaudage.

Une mini-enquête agissement par ce reçu comme les écoles, primaires et secondaires, ouvertes dans le inconnue semestre, a distinctement opportun que certaines écoles avaient augmenté les structures de coût convaincu 30 000 shillings et 100 000 shillings, lorsque que d’hétérogènes ont caché en tenant politesse l’aggravation de la couche d’serment. .

Par archétype, le gymnase Muhabura Shine comme le région de Kisoro a augmenté les coût de culture de 40 000 shillings supplémentaires. L’musée a supposé la spécification d’pousser les coût de culture de 330 000 shillings au neuf semestre à 370 000 shillings dans concorder aux besoins alimentaires en continuelle aggravation.

L’musée primitif St Peters Nsambya à Kampala a augmenté ses coût de 50 000 shillings, promeneur de 550 000 shillings le neuf semestre à 600 000 shillings ce jour.

Continuateur l’un des ouvriers, qui a choisi survivre mystérieux dans s’relater carrément, l’aggravation répondrait à la emportement bon marché assidue comme le race.

Seulement, le St Mary’s College Kisubi et le Seeta High School ont conservé l’grossière ossature de coût, en chanteur équivaloir que les parents ont pareillement été touchés par la emportement bon marché. Par archétype, les étudiants de lauréate période paient aussi approximativement 2,4 millions de shillings au inconnue semestre au St. Mary’s College de Kisubi.

Le montant de la vie comme le race a grimpé en javelot depuis le immersion de l’période, grandissant différent paniers d’magasin au-delà de l’abordabilité de milliers de familles, les créatures à critiquable profit en captivant un entorse.

Les distinction des produits de échafaudage littéraux que la aliment et l’obstination ont bien augmenté, le Cabinet ougandais des statistiques (Ubos) fixant l’renseignement des distinction à la digestif (IPC) dans chaîner l’augmentation à 6,8 %.

Parmi les quartiers urbains et les communautés rurales, des millions de citoyens continuent d’dépendre étouffés par un disgrâce patriarcal de échafaudage, une conditions aggravée par le doublement du distinction d’un kilogramme de semoule de maïs et de haricots – un disparate de collation dispensé comme les écoles et les familles.

Un kilogramme de semoule de maïs a augmenté de 48,3 %, promeneur de 1 843 shillings l’an neuf à 3 500 shillings à présent.

Moyennant le gymnase St Paul’s Bukinda comme le région de Rukiga, M. John Bosco Ruhanga Asiimwe a carré qu’alors renfermer analysé la conditions, ils avaient décidé de assurer la ossature des coût à 560 000 shillings en pendant les activités de building.

Mme Angela Nabokenya, proviseur du gymnase dans filles St. Pépite comme le région de Kanungu, a carré renfermer décidé d’mettre à jour guère les coût de culture de 296 000 shillings à 346 000 shillings, en intellect de l’événement de collectage de argent dressé dans le bon manoeuvre des programmes de l’musée.

“Caractéristique que nous-mêmes ayons augmenté les coût de culture, nous-mêmes avons patent que ceci ne suffira pas à coopérer la heureuse gérance des activités scolaires et c’est ainsi nous-mêmes prévoyons d’composer une digue de argent”, a-t-elle annexé.

L’aggravation intervient comme un ambiance budgétaire escarpé, lorsque que les familles luttent dans survivre à affluence sans arrêt des séquelles de la accrochage induite par Covid-19, qui a laissé de différents cales de foyer rien empressement. D’hétérogènes usines ont dû restreindre ou censurer les salaires de à eux salariés, qui n’ont pas aussi été restitués.

Parmi le sous-district de Tissot, une morceau des écoles soutenues par le gouverne et des écoles privées visitées par le Daily Monitor a tenu des structures de coût et d’exigences.

Le gérant de l’musée anicroche de Ngora comme le région de Ngora, M. Eliphaz Opolot, a carré qu’ils avaient tenu à elles ossature de coût à 636 000 Ksh dans les étudiants de ligne A et A.

Teso College Aloet comme le emmenthal de Soroti a tenu ses immémoriaux tarifs de 740 000 Sh dans les étudiants de ligne O et de 785 000 Sh dans les étudiants de ligne A.

M. Opolot et Teso College Aloet Julius Opaso ont entiers quelques carré que les anciennes structures de coût et les représentations d’exigences seront maintenues à moins que le administration de l’Décence et des Divertissements ne communiqué une actualité orbiculaire.

Richard Omusei, gérant de l’musée anicroche Halcyon à Soroti, a carré que à eux tarifs restent stables à 530 000 shillings dans le ligne O et à 565 000 shillings dans les étudiants de ligne A.

Il a dit qu’ils ne pouvaient pas consulter surtout d’ticket aux parents étant donné qu’ils ont accentué la emportement nourrissant en stockant assez de aliment.

« Moi-même avons préconçu le difficulté surtout tôt et stocké assez de aliment », a carré M. Omusei.

Les propriétaires d’écoles privées ont hébraïque en janvier à elles calcul d’pousser les coût de culture au inconnue semestre dans prendre fronton à la enchérissement du montant de la aliment et d’hétérogènes produits de échafaudage.

Il y a approximativement 18 000 écoles privées en Ouganda, escortant les statistiques de l’Adjonction nationale des établissements d’épilogue privés (NPEIA).

L’période dernière, le administration de l’Décence a publié une orbiculaire interdisant aux écoles privées de soudoyer les coût de dînette.

La contagion, qui faisait sujet de l’acquiescement nette, visait à grouper les établissements privés d’pousser les coût de culture ou quelque hétéroclite coût rien l’acquiescement du administration de l’Décence.

Involontairement le désapprobation universel et les directives du administration, certaines écoles privées et écoles soutenues par le gouverne avaient déjà augmenté à eux coût devant d’dépendre autorisées.

Parmi le emmenthal de Koboko, le gymnase Kochi du sous-district de Midea a augmenté les coût de culture de 58 000 NIS. Ceci signifie que quelque estudiantin du canton d’externat paiera 344 000 Sh, auprès 286 000 Sh au neuf semestre, lorsque que quelque estudiantin paiera 283 000 Sh sur 225 000 Sh quelque baie.

Le gérant de l’musée, M. Zubiri Marotte, a carré au Daily Monitor que l’aggravation subsistait assuré.

“Moi-même avons amoncelé des obligations de surtout de 8 millions de shillings malgré de nos fournisseurs au lycée de la aide bascule car les revenus que nous-mêmes avons collectés ne peuvent pas convenir à la enchérissement massive des distinction des victuailles alimentaires sur le marché”, a-t-il carré.

L’musée cadencé 789 élèves en comédie et 57 en morceau de baie, dans un fini de 846 apprenants.

À Mbale, le gérant de l’musée anicroche de Bugesu, M. Sam Mabunga, a carré renfermer guère augmenté les coût de culture de 200 000 Sh à 250 000 Shh comme la morceau de baie et de 400 000 Shh à 600 000 Shh comme la morceau externat.

“La angle a recommandé une érotique aggravation de nos paye à déménager du inconnue procuration”, a carré M. Mapunga.

Continuateur la lettrine orbiculaire datée du 27 juillet, ceci a été incident dans poursuivre le compté de l’aggravation des dépenses scolaires.

Au gymnase Crown de Kamwenge (propre), M. Aloysius Katureebe, un magister, a carré que l’musée avait augmenté les coût de 50 000 shillings supplémentaires dans brouiller les dépenses.

M. Katureebe a carré qu’au lycée du neuf semestre, les étudiants payaient 250 000 shillings, qui ont été portés à 300 000 shillings, lesquels 40 kg de maïs et 16 kg de haricots.

Parmi le foyer de l’Ouganda, quoique les informations chanteur relevé d’un couru multitude d’écoles influence à eux coût de culture au inconnue trimestre aux paliers primitif et anicroche en intellect de la enchérissement avant-première des distinction des matières premières, de différents directeurs et parents qui ont approché cette impression ont été réservés et pas prêts dans ceci. Discutez de l’aggravation des coût.

M. Axam Muduse de Mpigi School for Parents, a illustré que la enchérissement des distinction de la grand nombre des produits de échafaudage utilisés par les rejetons est la proviseur intellect dans desquels la grand nombre des écoles négocient un poupon multitude comment une aggravation des coût de culture.

Au Mbegi High School Co-ed, les coût de culture ont été augmentés de 50 000 shekels. Les étudiants paieront désormais 800 000 shillings, auprès 750 000 shillings incessamment.

Mme Betty Kabalega, proviseur de l’externat primitif St. Cecilia Boyamba comme le région de Rakai, a illustré que la angle de l’musée avait parcouru les parents et subsistait parvenue à un consentement sur une aggravation des coût de culture dans le inconnue semestre.

Les étudiants paieront 50 000 shillings supplémentaires. Moyennant le aide semestre, l’musée a facturé 620 000 shillings, toutefois les coût du inconnue semestre seront de 670 000 shillings.

Au gymnase Luweero comme le emmenthal de Luweero, les étudiants paieront 150 000 Sh sur 120 000 Sh au lycée du neuf semestre.

Au Centenary High School Nyendo comme la cité de Masaka, les coût de culture ont été augmentés de 120 000 shillings. Les étudiants paieront 570 000 Sh dans le inconnue semestre, auprès 450 000 Sh dans le neuf semestre

Le gouvernant de l’Adjonction nationale des établissements d’épilogue privés, M. Hasadu Kirabira, a carré que l’aggravation des coût subsistait assuré trouvant donné le montant de la vie léger.

Seulement, M. Kerbera a menacé que l’aggravation devrait dépendre effectuée en tenant accaparement alors renfermer impliqué les parents et le Exposé dirigeant moyennant qu’ils puissent admirer la dessein subséquemment l’aggravation.

Conséquemment les hétérogènes écoles n’augmentent pas les coût

Le gérant du gymnase de Boston à Entebbe, M. Gasta Baguma, a carré qu’ils n’avaient pas augmenté les coût de culture en intellect de la conditions bon marché assidue des parents.

“La grand nombre des parents n’ont pas payé les coût de culture dans le neuf semestre étant donné qu’ils ont des difficultés économiques”, a-t-elle carré.

Le gérant de l’musée anicroche Bishop Cyprien Kihangir, Luzira, Kampala, M. Victor Nam Okello a carré que l’musée avait tenu l’grossière ossature de coût en intellect de la bascule bon marché escarpé que traversent les parents.

Comme pouvez-vous pousser les coût alors les parents ont du mal à les soudoyer en discordantes coup ? Moi-même avons conservé l’grossière ossature tarifaire. Moi-même réduirons les coûts, toutefois la conditions est déjà escarpé. Les enseignants réclament pareillement des salaires surtout élevés. “La conditions est directement escarpé”, a carré M. Okello.

M. Okello a carré que ses étudiants paient à présent 1 430 000 shillings par semestre.

Le montant de la vie comme le race a grimpé en javelot depuis le immersion de l’période, grandissant différent paniers d’magasin au-delà de l’abordabilité de milliers de familles, les créatures à critiquable profit en captivant un entorse. Les distinction des produits de échafaudage littéraux que la aliment et l’obstination ont bien augmenté, le Cabinet ougandais des statistiques (Ubos) fixant l’renseignement des distinction à la digestif (IPC) dans chaîner l’augmentation à 6,8 %.

Compilé par Simon Peter Emwamu, George Moron, Philip Wafula, Tosi Nakato, Aboubacar Kirunda, Denis Idema, Sam Opio Caleb, Naomi Beira, Rotoplot Muheriza, Emmanuel Arrinetoi, Leonard Mbichenzimana, Ronald Akima, Rotoplot Elema et Felix Girami Inbiona, Shellar Mutetsi, Julius Byamukama, Phoebe Massungoli, Olivier Mkaya, Fred Wambedi, Joseph Omolo, Alex Ashaba, Ismail Batijika, Brian Adams Ksemi, Fahad Jengo, Ambrose Musazi, Wilson Kotamba, Jane Navula, Damali Mkhai et Danandan.

Leave a Comment